Formation initiale

Au commencement...

J'ai enfin compris l'intérêt de l'exercice scolaire après le bac, D en l'occurrence.

Un grand merci à cette conseillère d'orientation qui a su repérer en moi le féru de géographie et de sciences naturelles qui préférait les "leçons de chose" sur le terrain au cours de mathématiques destinés à sélectionner les candidats aux études "nobles" (ah... la "gueguerre" C contre D, pire contre A...).

 

Une fois en poche, ce bac m'a permis d'intégrer le CESA... à Tours.

Cursus universitaire

Le Centre d'Etudes Supérieures d'Aménagement, autrement dit CESA, était une formation universitaire directement issue de la mouvance de mai 68. Sa force a été de se spécialiser dans la... pluridisciplinarité !

En effet, on y enseignait de nombreuses matières, aussi bien "dures" comme la physique ou la biologie, que "molles" comme la sociologie ou l'économie. Cette originalité était destinée à former des praticiens de l'aménagement aptes à se fondre dans les divers moules qu'avaient coulé la société des trente glorieuses sans pour autant ignorer le fonctionnement complexe de l'ensemble du système. Ce décloisonnement des métiers était une vraie révolution qui, depuis, a fait ses preuves puisque toutes les écoles de spécialistes ont ouvert leurs enseignements pour favoriser l'ouverture des esprits.

 

 

Le logo du CESA, un repère pour nombre d'anciens étudiants, un label pour beaucoup employeurs...

Le paragraphe précédent est à l'imparfait car le CESA n'est plus... exactement le même. Il est devenu en 2002 le "Département Aménagement" de l'école polytechnique de l'université de Tours. Pour en savoir plus.

 

Cette formation reste une référence dans le petit monde de l'aménagement et de l'urbanisme (voir l'APERAU).