Du côté "formateurs"

La prinicpale force du parc est celle de persuation. Cela nécessite une certaine capacité d'expertise, certes, mais aussi d'explication, de pédagogie, bref, de formation.

 

C'est pourquoi les agents du parc sont parfois sollicités par des structures formatrices pour intervenir dans des cursus universitaires ou d'écoles spécialisées.

 

Pour ma part, j'ai participé à différentes reprises à des sessions d'enseignement et de partage d'expérience dans les domaines de l'agriculture, du droit de la protection de la nature, de l'urbanisme environnemental ou encore de la relation paysage et SIG.

 

 

Du côté "élève"

La formation tout au long de la carrière permet à la fois de sortir  la tête du guidon et d'appréhender sous un nouveau jour les diverses évolutions qui font évoluer nos métiers.